Renforcement des capacités en évaluation économique: L’ENAP et l’Independent Evaluation Group (IEG) de la Banque Mondiale unissent leurs forces.

L’ENAP et le Groupe d’évaluation indépendante (IEG) de la Banque mondiale ont signé un protocole d’entente visant à collaborer au renforcement du développement des capacités d’évaluation mondiale dans certaines régions clés, notamment l’Afrique francophone, les Caraïbes, la région du Moyen-Orient et l’Afrique du Nord (https://www.youtube.com/watch?time_continue=1&v=6vJ-LYhKmNE&feature=emb_logo).

Cette entente arrive à point nommé alors que les initiatives en renforcement des capacités se multiplient dans le monde et que les organisations ne peuvent y parvenir seules. Elle permettra notamment aux deux institutions de collaborer afin de partager les connaissances, les idées et les leçons apprises, de regrouper leurs efforts et leurs expertises mutuelles, de capitaliser sur leurs réseaux respectifs afin de faire progresser le développement des capacités en évaluation et d’élargir la prestation du Programme international de formation en évaluation du développement (PIFED) de l’ENAP à d’autres espaces géographiques et linguistiques actuellement mal desservis. 

« Cette entente permettra à l’ENAP et à l’IEG d’aller beaucoup plus loin dans le renforcement et le développement des capacités en évaluation dans les pays en développement. Je me réjouis que l’expertise de notre École en évaluation soit désormais accessible à une plus large échelle, particulièrement en cette année du 10e anniversaire du PIFED », a affirmé le directeur général de l’ENAP, Guy Laforest. 

« L’IEG se réjouit de renforcer son partenariat avec l’ENAP dans le but de générer des synergies et d’ainsi étendre l’impact des programmes d’appui en suivi et en évaluation de nos deux institutions. Ce partenariat nous permettra d’accompagner plus de gouvernements et d’institutions dans le renforcement de leurs systèmes d’aide à la prise de décision fondée sur des données et de leurs capacités de gestion d’information sur les résultats, et ainsi d’accélérer leur progrès vers l’atteinte des objectifs de développement durable (ODD) » a ajouté la directrice générale de l’IEG, Alison Evans.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s